Images, Ô mes belles images...

par Julie Viguié • avril 2021 • Illustration de Liane Langenbach

Image Ô mes belles images... - Web Citronnade

5 conseils citronnés pour les photos de ton site web.

Contenus phares de nos sites web (à cette époque où une image vaut mille mots) tes médias, tes photos ou tout autre visuel sont des indispensables sur la toile.

On te l’a peut-être déjà dit (ou pas), mais dans le doute, on le répète : le contenu sur un site est roi !
Certes, c’est le contenu texte qui fait principalement foi aux yeux de Google pour ton référencement naturel. Néanmoins, ce sont tes images qui auront le plus d’impact aux yeux de tes internautes et de leur expérience sur ton site (le fameux UX design dont on parlera prochainement).
Il ne s’agit pas de privilégier l’un à l’autre, les deux sont importants : des textes efficaces et des images optimisées ; voilà une des clés pour un site internet au top !

Dans cet article, on te propose 5 conseils pour les photos de ton site web.
Rien de bien sorcier et, surtout, tu peux les appliquer facilement et en toute autonomie (ou presque) : il n’y a plus qu’à !

1. Des photos professionnelles !

Alors oui, qu’on se le dise dès le départ : avoir de jolies photos sur un site a un coût : celui du/de la photographe qui prendra de superbes clichés avec son œil avisé, qui n’aura pas son pareil pour capter LE bon moment, qui passera toutes tes images en post-traitement et les retouchera peut-être un peu si besoin...
Oui, tout cela a un coût, c’est certain. Ceci dit, ton site web pro représente aussi une dépense financière : celui d’un outil indispensable aujourd’hui pour ton activité.

Tout ceci est un investissement pour ta communication et ta visibilité numérique : vois-le comme tel, soigne-le et ne lésine pas sur cette prestation qui, bien souvent, coûte finalement moins cher que ce qu’on pourrait imaginer.

À part si la photo est une véritable passion ou ton métier, on est rarement des photographes pros (et tu remarqueras qu’on s’inclue humblement dans ce « on »).
Parce qu’ici aussi, chez Web Citronnade, on adore prendre des photos : pour autant, ce n’est pas notre métier !
Nous, notre domaine d’expertise, c’est le web. Alors, malgré nos talents de photographes amateurs, on fait comme les copains et on fait appel à une photographe pro (Hélène Halgand Photographe, pour ne pas la citer).

 

> Petit focus sur les banques d’images
On ne vas pas se mentir, c’est quand même bien pratique, hein !
On en a tous usé, voire abusé (nous les premières) mais là encore, ce n’est clairement pas l’idéal.
Pour un usage temporaire, pourquoi pas, mais pas sur un support de com pro et durable.

Pourquoi ?

  • Parce qu’en général, on reconnaît instantanément les photos qui viennent des banques d’images : on a tous les mêmes sur nos sites ou nos réseaux... pas top...
  • Parce qu’il sera, de toute façon, difficile d’avoir pile poil le bon cliché tel qu’on le souhaitait et qui remplit brillamment le combo « je fais passer le bon message + j’ai le bon format + je ne dénote pas des autres visuels du site »
  • Parce qu’on l’oublie souvent mais, finalement, ces photos soit disant « libres de droit » ne le sont pas : il y a derrière chacune un.e photographe et ses droits. Alors finalement, autant faire appel à un.e pro .

Si tu investis sur ce pôle pour ta communication, tu ne le regretteras pas, promis ! En plus, au-delà de ton site, tu pourras exploiter les clichés sur tes autres supports : réseaux sociaux, plaquette, dépliant, newsletter, article de presse... ça vaut le coup non ?

2. Attention au poids de tes images !

Fléau numéro 1 des sites web : le poids des médias.

Trop souvent, les images ne sont absolument pas à la bonne taille : trop grandes par rapport à l’emplacement qui leur revient, elles sont donc trop lourdes et c’est l’une des principales causes d’un site qui rame... (oui oui, tu sais ce site qui met la petite seconde de trop à s’afficher et qui te fait aller voir ailleurs ! ).

Il faut alors redimensionner tes images, idéalement avant de les intégrer sur ton site.

Pourquoi ? Parce qu’une image sortie d’un appareil photo fait autour de 4000/5000 pixels* alors qu’un écran de bureau fait en général 2000 pixels (soit deux fois moins). Et comme on met rarement toutes ses images en plein écran, on peut encore largement réduire.
*le pixel, c’est LA valeur de référence sur le web

Si tu ne le fais pas au départ, il faudra que ton site et/ou ton navigateur web prenne un temps pour le faire : et c’est justement ce petit temps de trop qui te fait râler.
Redimensionner au bon format dès le départ, c’est le top ; c’est aussi une des bases en matière d’écoconception web, alors vas-y !

Les outils
Chez Web Citronnade, on utilise des outils tels que compresor.io ou encore Tiny png.
Pour les sites sous WordPress, tu peux aussi installer une extension telle que Imagify.
Enfin, Photoshop ou Gimp sont aussi nos meilleurs alliés.

3. Des images SEO friendly

Faire que ses images soient les meilleures copines de Google, c’est plutôt chouette, non ? Mais là encore, ça ne se fait pas tout seul, il va falloir bosser un peu.

Et le maître-mot sur ce sujet c’est le texte alternatif = la fameuse balise ALT.

A quoi sert la balise ALT d’une image ?

  • Comme Google ne visualise pas tes images, c’est une des principales données pour lui concernant ton image
  • C’est aussi ce qui est lu aux personnes malvoyantes utilisant des systèmes de navigation spécifiques pour le web : on leur lit ton texte alternatif pour décrire le cliché
  • C’est également l’intitulé qui s’inscrira si ton image ne s’affiche pas
  • Enfin, cette balise permet le bon positionnement de l’image sur les résultats de recherche Google Images

Pour résumer (et pour te donner un conseil clair et concret) : toutes les images d’un site web doivent avoir un titre alternatif / une balise alt rempli.e. *
*On n’évoque pas ici l’importance d’un titre d’image tout aussi clair et explicite : les images qui s’appellent DNCF1213654687, tu oublies et tu la nommes avant de l’intégrer sur ton site. Merci.

 

Comment ?
Selon la technologie utilisée pour ton site web (WordPress, Prestashop, Joomla, langages html php brut...) tu auras quasi systématiquement un accès à ce champ : remplis-le impérativement au moment où tu intègres ton image.

Pour y mettre quoi ?
Un descriptif succinct et explicite de ton image : pas besoin d’être poétique ou trop pointilleux.
> Notre astuce citronnée : faire preuve d’empathie et se mettre à la place de la personne qui ne verra pas ton image : tu as 5 secondes pour lui expliquer celle-ci ! Sois alors synthétique mais clair.
Pense aussi à ajouter ton nom de marque, c’est toujours un plus et cela viendra doper un peu ton SEO.

Image Ô mes belles images... - Web Citronnade

4. Conserver une belle harmonie

Lorsque tu crées ton site web, tu as préalablement défini une identité visuelle : un joli logo, une palette de couleurs harmonieuses entre elles, une intention dans les visuels, une ambiance choisie, ...
Il s’agira alors de se calquer sur ces éléments pour tes photos et, surtout, de conserver une cohérence entre elles.

Si tu passes par des plateformes en ligne (dont on a parlé plus haut et qui, on te le rappelle, ne doivent en aucun cas être une finalité en soi) essaie de définir un fil rouge pour les choisir :

  • tu optes pour du noir et blanc : toutes les images de ton site doivent alors l’être
  • tu choisis des visuels où on voit des gens : ok, les voit-on de face ? toujours de dos ? de manière subjective ? uniquement leurs mains ? ...
  • tu as opté pour des images en flatlay (à plat) : veille à ce que tous tes clichés soient dans cet état d’esprit alors
  • tu préfères des photos avec un filtre vintage : très bien, mais il faudra veiller à ce que toutes tes autres photos aient le même.

On pourrait t’énumérer des kilomètres d’autres exemples mais tu as saisi l’idée : avoir une ligne de conduite pour toutes tes images est indispensable.

De même, dans le choix de ton/ta photographe pro, essaie de rester fidèle : chaque prestataire a sa patte et cela se ressentira dans tes visuels.

5. Ni trop, ni trop peu

Le festival de photos en veux-tu en voilà : Stop ! Aucun intérêt.
Certes, il est très agréable d’avoir de beaux clichés sur son site mais pas la peine d’en faire des tonnes : il vaut mieux une seule et belle image de qualité, expliquant correctement ton propos qu’un défilé de 5 photos bof.

On est tous pareils sur le web, on est très volatiles : on passe peu de temps sur un site et finalement, cette abondance d’images ne fait plaisir qu’à toi : l’internaute ne les visualisent même pas.

Le bon vieux conseil (qu’on applique un peu partout chez Web Citronnade) prend tout son sens :

« moins mais mieux »

 

Tu l’auras compris, les images sur ton site web sont un véritable atout qu’il s’agit de soigner.
Travaille-les et réfléchis-y correctement. Ne fais pas l’impasse sur ce contenu qui se doit d’être qualitatif et pro.
Et si tu veux les coordonnées de super photographes, on en a quelques-uns à te recommander : contacte-nous !

Merci !

Logo Liane Langenbach, illustratrice

à Liane Langenbach qui a illustré cet article (et tant d'autres).
Une illustratrice engagée, pétillante et pleine de talent : chez Web Citronnade, on est fan !

(Re)Découvre son travail : visite sa page Instagram.