06 98 33 33 03 • 07 84 89 43 84 • webcitronnade@mailo.com       Facebook Linkedin Instagram Pinterest Bouge Ta Boîte

 
 

La vie de réseaux (pros)

par Julie Viguié • juin 2022 • Illustration de Liane Langenbach

La vie de réseaux pros, par Web Citronnade

Allez, pour cette fois, on ne te parle pas de digital.
Notre sujet du jour, ce sont les réseaux ! Non, non, pas les réseaux sociaux mais les réseaux business : ces moments de rencontre entre pros : ces liens qu’on tisse « en vrai », IRL* comme on dit ;-P.

*IRL = In Real Life = dans la vraie vie

Chez Web Citronnade, on a déjà intégré quelques réseaux et on te fait notre retour d’expérience.

Spoiler alert ! Il n’y aura que du positif sur notre retour. Qu’on se le dise : la Team Citronnade est fan des réseaux et te recommande vivement d’en intégrer toi aussi

Une définition du mot « réseau »

Pour démarrer, on s’est intéressées à l’origine du mot « réseau ». Ce mot nous vient du latin (encore lui ^ ^), du terme « rétis » qui signifie « filet » ou « ouvrage formé d’un entrelacement de fils ». Cette image du réseau tel un filet où chaque fil s’entremêle nous va bien : c’est aussi l’image qu’on s’en fait #çatombebien.
Et pour une agence web les pieds dans l’eau, affectionnant particulièrement la mer et œuvrant à Etel, célèbre port de pêche à son époque : tu avoueras que cette étymologie tombe à point nommé, n’est-ce pas ?

Chez nos amis Robert et Larousse, même définition. Le réseau est « un ensemble de lignes », « un ensemble d’éléments » qui se croisent et communiquent entre eux.

Les origines

Parce qu’on est curieuses, on a aussi farfouillé sur Internet pour découvrir quand étaient apparus les tous premiers réseaux. Bon, clairement on n’a pas trouvé de dates précises...

Ceci dit, il semble que ceux-ci aient finalement toujours existé. Ils sont évoqués au Moyen-Âge déjà, lorsque les commerçants se réunissaient, formant ainsi, potentiellement, les prémices des réseaux.
Puis au XIXe, ils semblent davantage présents mais sont dotés d’une mauvaise image... En effet, à l’époque, le réseau est plutôt quelque chose de secret, il se veut clandestin voire occulte, parfois. Bref, il n’est pas au top de la popularité !

On est bien loin des réseaux business actuels mais les prémices se dessinent sous ces traits.

Le cas Tupperware®

Va savoir pour quelles raisons étranges, mais chez Web Citronnade, quand on pense aux réseaux d’avant, aux réunions d’antan, l’image des réunions Tupperware® refait surface...
> Si toi aussi, tu as cette même vision à l’évocation de ces termes, contacte-nous !

Même si, là encore, on est loin du networking et du réseau business tel qu’on le retrouve aujourd’hui, ces réunions Tupperware® n’en restent pas moins des moments de regroupements où les informations circulent, où le bouche-à-oreille est roi ; et c’est finalement tout l’objet d’un réseau d’affaires physique : se retrouver en un même lieu pour échanger, faire connaissance, diffuser des informations et, accessoirement, passer un moment agréable.
Tupperware en est donc une belle illustration finalement...

Pour info, la 1ère réunion Tupp’ a eu lieu en 1948 et c’était assez révolutionnaire à l’époque. Entrer dans les foyers pour vendre des produits : un véritable bouleversement dans les habitudes commerciales.

Le secret Tupperware® : la preuve par la démonstration. Un parfait argument de vente.
Et là encore, on retrouve un des piliers du réseau d’affaires : faire la démonstration de ses talents, de son expertise pour convaincre une assemblée qui, au mieux fera appel à nos services, à défaut nous recommandera chaudement ici et là.
Merci Tupperware® ;-P

Web Citronnade a testé les réseaux business

Comme on te le disait en introduction, les réseaux pros, on connaît : on a testé, validé, continué à les pratiquer. Et on en est ravies !

Depuis 2018, on fait partie du réseau féminin Bouge Ta Boîte. Composé exclusivement de cheffes d’entreprises et dirigeantes, c’est désormais un RDV bi-mensuel qu’on ne louperait pour rien au monde.

Le club de formateurs qu’on a rejoint l’année dernière est lui aussi un réseau d’affaire. Au-delà de l’opportunité de pouvoir « louer » la certification Qualiopi (label indispensable pour proposer des formations finançables), c’est aussi l’occasion de rencontres avec d’autres pros / formateurs·trices (et ça, ça nous plaît bien).

Le monde associatif est aussi, quelque part, un maillage professionnel : on y donne du temps, bénévolement certes, mais la rencontre avec d’autres personnes (qui bien souvent ont les mêmes valeurs que nous) est une belle opportunité d’y développer son activité (il ne faut pas en faire son leitmotiv premier mais disons que c’est la cerise le citron sur le gâteau ^ ^).

Et pourquoi pas des rencontres informelles ? Certes, il existe Bouge Ta Boîte, le BNI, le CJE, Dynabuy... (pour ne citer qu’eux) mais toutes les rencontres informelles entre pros sont aussi de chouettes moments de réseautage. Rassemblés autour d’une thématique commune, d’un lieu géographique défini ou d’un domaine d’activité particulier : les échanges y sont toujours passionnants et porteurs. À tester ! Voire à lancer si tu veux en être l’initiateur/trice !

La vie de réseaux pros, par Web Citronnade

Les avantages à faire partie d’un réseau pro

Pour nous, intégrer un réseau n’a eu que des avantages. C’est un RDV inspirant et important dans notre routine : on ne pourrait plus faire sans.
Qu’est-ce que cela nous apporte ?

Un RDV business régulier
Cela nous permet (et nous oblige aussi parfois) à faire des bilans sur notre activité, nos offres, notre rentabilité, notre chiffre d’affaire... Des indispensables pour une entreprise en bonne santé.

Des rencontres enrichissantes
Même s’il existe un turn-over dans ces réseaux, chaque rencontre est intéressante et apporte un petit quelque chose :
> un retour d’expérience qui nous donne des idées,
> une complémentarité dans les activités,
> une personnalité inspirante,
> ...

De (jolies) répercussions sur le chiffre d’affaire
Bien sûr, le réseautage est un excellent moyen de trouver de nouveaux prospects : les recommandations émanant des réseaux pros sont souvent très qualifiées : à nous ensuite de transformer ce prospect en client !
NB : on a entendu dire qu’environ 70% du CA d’une entreprise lui venait de son réseau... Ça laisse à réfléchir, non ?

Un lieu d’expérimentation
Une nouvelle formation, une offre à lancer, une idée farfelue... Ces rencontres régulières avec un groupe qui nous connaît bien c’est aussi l’occasion de leur soumettre toutes nos idées et d’avoir des retours pertinents et constructifs #onatesté.

Une affirmation de la posture entrepreneuriale
Faire partie d’un groupe d’entrepreneur·e·s, c’est forcément galvanisant. Ce syndrome de l’imposteur qui nous suit malgré nous s’estompe alors un peu et on gagne clairement en confiance en soi mais aussi en posture : entourée d’autres pros, on se sent plus pro soi-même et on le « devient » encore plus.

Une aisance à parler de soi, à se vendre
Un des moments clés des rencontres réseaux, c’est le pitch : tu sais, ce moment où, dans un temps imparti (court), tu dois expliquer qui tu es, ce que tu fais, pour quoi, pour qui, où... Un excellent exercice pour apprendre à synthétiser ses propos et gagner enfluidité dans sa présentation.

Réseaux pro et réseaux sociaux

Pour conclure cet article, on ne pouvait pas te quitter sans évoquer les réseaux sociaux : transposition du réseau physique sur un pendant numérique. Facebook, LinkedIn, Insta et autres plateformes sont aussi, à leur manière, des lieux de rencontres, d’échanges, de recommandations... Un réseau networking virtuel qui prend une place importante aujourd’hui.

Toutefois, même si le numérique est notre base de travail, on reste assez conventionnelles et, chez les citronnades, on privilégie malgré tout les RDV IRL : rien ne vaut un échange en face à face plutôt que par claviers interposés. Le contact humain est essentiel (en tout cas, pour nous) notamment pour bien connaître les autres professionnel·le·s et dévoiler tout son savoir-faire.

Et toi, plutôt réseaux d’affaires ou réseaux sociaux ?

Merci !

Logo Liane Langenbach, illustratrice

à Liane Langenbach qui a illustré cet article (et tant d'autres).
Une illustratrice engagée, pétillante et pleine de talent : chez Web Citronnade, on est fan !

(Re)Découvre son travail : visite sa page Instagram.