Le Blog | Web Citronnade

← Retour Accueil

Le site se refait une beauté... Rdv prochainement pour découvrir la nouvelle version !

 
 
 
 

Bilan de ma semaine à 3 jours

par Julie Viguié • mai 2024 • Illustration de Liane Langenbach

Bilan de ma semaine de 3 jours, par Web Citronnade
Parce que vous avez été plusieurs à me demander : “Alors, ça se passe comment ta semaine à 3 jours ? T’arrives à tenir le rythme ?”, je me suis dis que j’allais en faire un article de blog pour répondre (d’un seul coup d’un seul) à tout le monde.
Et pourquoi pas, inspirer ceux qui voudraient se lancer dans l’aventure...

Alors, je t’embarque avec moi dans ce bilan.
Et je vais même te spoiler directement la conclusion : oui, ma semaine à 3 jours se passe parfaitement bien ! Et oui, j’arrive à tenir le rythme !

Pourquoi travailler 3 jours par semaine et non 4 jours, comme il est désormais courant de le faire ?

En effet, de plus en plus d’entreprises passent à la semaine de travail à 4 jours.

J’ai aussi longtemps opté pour ce format, un peu involontairement...

A vrai dire, mon organisation pro et mon rythme de vie perso m’ont amenée, sans que je l’ai voulu, à travailler seulement 4 jours par semaine (en moyenne) au lancement de Web Citronnade :

  • lundi, mardi, mercredi matin (car l’après-midi était consacré aux enfants),
  • jeudi et vendredi matin (car après, j’ai réunion Bouge Ta Boîte).

Et à vrai dire, pendant plusieurs années, ça a parfaitement fonctionné.

Alors pourquoi j’ai poussé le cran un peu plus loin ?

En fait, ce rythme à 4 jours ne me convenait pas totalement finalement.

Tout d’abord, je me suis vite rendu compte que je n’avais pas de moment off rien que pour moi durant la semaine.
Tu sais, ce moment ultra précieux où tu ne travailles pas, où tu ne t’occupes pas de tes enfants, où tu ne fais ni les courses, ni le ménage ni rien de tout ça...
Juste ce moment qui n’appartient qu’à toi et où tu fais strictement ce que tu veux.

Alors, soyons honnête, ce moment rien que pour moi, j’en ai rêvé pendant des années mais comme un grand nombre de mamans entrepreneures, je ne me l’octroyais pas faisant passer mes enfants, le boulot et la logistique familiale avant.
L’élément déclencheur ? Il est arrivé lorsque j’ai fait appel à Marie de Fortiche !.
Cet accompagnement de plusieurs mois m’a fait prendre conscience de beaucoup de choses, a remis ce que je voulais et qui j’étais au centre de mon quotidien (et crois-moi, ça change la donne !).
👋 Si elle me lit, je la remercie une énième fois chaleureusement et je l’embrasse.

J’ai donc décidé de m’octroyer un moment hebdomadaire rien qu’à moi. Et j’ai misé sur le mercredi matin :

  • Mes enfants sont à l’école (oui, ils sont grands et vont en cours le mercredi matin ^^)
  • Mon mari est au boulot
  • À l’agence, le mercredi est un jour assez creux (beaucoup de mes partenaires étant également parents-entrepreneurs, avec leurs propres enfants à s’occuper ce jour-là)

Et puis, cerise sur le gâteau (ou citron dans la limonade) : cette matinée me permettait de faire un break en plein milieu de la semaine.

Du temps pour soi... Mais pour quoi faire ?

Et bien, ça dépend (ça dépasse). Selon mon humeur, mes besoins, mes envies, je peux :

  • Faire la grasse mat’ si la fatigue est trop présente et ne me permettra pas de finir la semaine sereinement
  • Aller me balader : prendre l’air, marcher, ... Je ne le fais pas assez quand je suis assise devant mon ordi donc c’est l’occasion parfaite
  • Jouer de la guitare (enfin, tenter) : plus personne à la maison pour écouter mes doigts gratter les cordes, je peux me lâcher totalement ! (seul mon chat “profite” du concert)
  • Me faire une sortie (expo, musée, atelier créatif, ...)
  • Travailler aussi : eh oui ! Ça m’arrive et si j’ai envie de travailler à ce moment là, je le fais et c’est ok.

 

“Ok pour le mercredi. Mais tu ne travailles pas non plus le vendredi, Julie...”

Effectivement, le mercredi c’est MA journée et le vendredi est également un jour de la semaine où je ne travaille pas, où je ne suis pas dispo pour mes clients citronnés.

Au lancement de Web Citronnade, pourtant, je travaillais ce jour-là.

Puis, rapidement après mon lancement, j’ai intégré le réseau pro féminin Bouge Ta Boîte. J’ai alors, depuis 2018, des réunions avec mon cercle d’entrepreneures vannetaises tous les 15 jours, le vendredi midi.

Ainsi, une semaine sur deux, le planning de mon vendredi est déjà bien rempli.

Les semaines où j’ai réunion, je ne te cache pas qu’après celle-ci, je n’ai clairement plus de jus (de citron) pour travailler... Le weekend est tout proche, la semaine a en général été dense et cette réunion réseau me prend mes dernières énergies.

C’est pourquoi j’avais fais le choix de ne plus travailler le vendredi après-midi, ou alors de caler des rdvs pros (mais quand on n’a plus de jus pour taper des lignes de code, on n’est pas plus efficace pour parler business avec ses clients... Je m’en suis vite rendu compte et ai aussi abandonné les rdvs du vendredi).

 

Alors j’ai tenté ! Ne plus travailler le vendredi !

Certes, je vais être très transparente : cette décision a surpris certaines personnes qui se sont dit que c’est “limite limite” et que ça réduisait considérablement les possibilités de me contacter ou de travailler avec moi.

Néanmoins, même si je ne souhaite pas justifier mes choix (qui ne regardent que moi), j’ai pu “expliquer” cette décision par le fait, qu’à l’agence, depuis le début de Web Citronnade : le vendredi est une journée un peu “morte” :

  • Quand je veux programmer des rdv, c’est clairement le jour où ça ne convenait jamais à personne (ou très très rarement et pas dans les meilleures dispositions)
  • Quand j’envoyais un mail, je n’avais pas de réponse avant le lundi (voire le mardi) (si tu travailles dans la comm’, tu connais sûrement le rush de la fin de semaine qui te happe littéralement ^^).
  • Quand arrivent les beaux jours, les week-ends prolongés chez mes partenaires se font assez nombreux et font “sauter” le vendredi

Alors oui, je comprends les gens qui se disent que :

  • N’être dispo que 3 jours par semaine ce n’est pas super pratique
  • C’est potentiellement se tirer une balle dans le pied que de réduire ainsi son temps de disponibilité client
  • Ça renvoie une image un peu “nonchalante” (oui oui, on m’a attribué ce qualificatif !)

J’entends ces remarques, je les comprends d’une certaine manière mais, en fin de compte, je m’en fiche.

Car j’ai choisi d’être entrepreneure.
J’ai choisi d’avoir une certaine liberté dans mon quotidien.
J’ai décidé (en brainstorming avec moi-même 😜) que je ne voulais / pouvais pas passer tout mon temps devant un ordi.

Alors, si ça choque ou que ça n’arrange pas certaines personnes ou certains clients : eh bien tant pis. C’est que nous ne sommes pas faits pour travailler ou collaborer ensemble.

Bilan de ma semaine de 3 jours, par Web Citronnade

Et alors, bilan positif !

Mais oui ! Carrément ! Le bilan est clairement positif.

  • Plus de temps pour moi
  • Une productivité condensée sur 3 jours qui sont tellement plus efficaces et raccord avec ma manière de fonctionner
  • Des clients et des collaborations de meilleurs qualité

Toutefois...

Je vais être parfaitement transparente avec toi : même si ce fonctionnement me convient, qu’il est affiché et que mes clients sont avisés de ce rythme, je ne le maintiens pas toute l’année pour autant.

Il m’est arrivé, durant plusieurs semaines de l’année, de travailler le mercredi et/ou le vendredi. C’est ainsi. Je l’assume. Et tu sais quoi, c’est ok.

Ok car c’est aussi dans cette optique que j’avais mis en place ma semaine à 3 jours : pour disposer d’1 ou 2 jours de soupape “au cas où”.

Et je peux te dire qu’à certaines périodes de l’année, j’ai été ravie d’avoir ces 2 journées pour continuer à avancer sur des projets complexes ou qui avaient pris du retard.
C’est en quelque sorte mon Plan B pour pouvoir livrer en temps et en heure les sites des mes clients, pouvoir honorer mes engagements, pallier les imprévus et me sentir légère face à tout ça.

Ohey ! Mon "side project" qui voit le jour...

Ce nouveau rythme de 3 jours pour mon agence Web Citronnade m’a aussi permis (et c’était là aussi évidemment un peu prémédité 😉) d’avoir du temps pour avancer sur mon autre projet, mon “side project” comme on dit.

Je l’ai déjà évoqué ici et là : il s’agit de Ohey !

Je suis, en ce moment même, pleinement plongée dedans, je kiffe.
Et Ohey ! m’impose (avec joie et bonheur) d’être davantage sur le terrain que devant mon ordi (et ça c’est cool) : il me faut donc du temps pour cela, pour aller vadrouiller et rencontrer les initiatives engagées que je te présenterai prochainement dans mon tout premier coffret touristique.

Tout savoir sur Ohey !

Bonus : mon organisation interne pour “réussir”

Pour finir, je te dévoile mon organisation interne pour maintenir ce rythme de travail à 3 jours par semaine pour mon agence Web Citronnade :

Je travaille en général de 8h à 18h30 durant ces 3 journées : une belle plage horaire qui me permet d’avancer sur tous mes dossiers efficacement

J’ai calé une organisation assez précise sur chacune de ces 3 journées de travail pour éviter de m’éparpiller et de perdre du temps à organiser mes semaines de travail. Je sais ce que je fais sur chacune des 3 journées, durant lesquelles je suis le plus efficace, et quel moment est le plus opportun pour caler mes rdvs ou suivre une formation.
Là encore, rien n’est figé et ça peut être chamboulé si besoin (mais ça fonctionne super bien).

Mes clients et prospects sont informés de ce rythme : dès notre 1er contact, dans mes devis, dans ma signature de mail, sur mon site et lors de nos rdv : j’informe de ce rythme. Ainsi averti, il n’y a pas de mauvaise surprise et tout le monde a toutes les cartes en main pour bien collaborer, sans frustration.

Je suis plutôt persévérante et volontaire, ce qui me permet de tenir bon le mercredi et le vendredi pour ne pas aller checker mes mails “vite fait” ou autre. Sauf si rush ou urgence (comme je te l’évoquais plus haut).

Quand je doute, je me rappelle pourquoi j’ai fait ce choix et ce qu’il m’apporte de positif (ça m’aide vraiment à prendre du recul et à assumer toujours plus mon organisation et mes choix).

 

 

Voilà, tu sais tout !

Comme je te l’avais annoncé dès le début, ce bilan de ma semaine de travail à 3 jours est donc ultra positif.

Aucun regret sur sa mise en place (si ce n’est de ne pas l’avoir fait avant).

Est-ce que je continue sur ma lancée ?
Oui, évidemment !
Et toi, tu travailles combien de jours par semaine ?

Tu as aimé l'illustration de cet article ?

Elle est signée Liane Langenbach, une illustratrice engagée, pétillante et pleine de talent : chez Web Citronnade, on est fan !

Logo Liane Langenbach, illustratrice