Le Blog | Web Citronnade

← Retour Accueil

Le site se refait une beauté... Rdv prochainement pour découvrir la nouvelle version !

 
 
 
 

3 idées pour plus de sobriété numérique dans ton entreprise

par Julie Viguié • juin 2024 • Illustration de Liane Langenbach

3 idées pour plus de sobriété numérique, par Web Citronnade
Chez Web Citronnade, mon cœur de métier c’est la création de sites web écoconçus.
Mon leitmotiv ? Limiter l’impact de nos activités sur notre chouette planète
(parce que je la kiffe ♥, c’est la seule où on peut manger du chocolat et boire de la citronnade).

Oui mais voilà : le web pollue. Mon site web (et le tien) également.

Toutefois, en tant qu’entrepreneur, un site Internet est souvent nécessaire dans ta stratégie de communication, n’est-ce pas ?

Alors, comment concilier à la fois un impact moindre sur notre environnement et une communication efficace pour développer ton entreprise ?

C’est justement dans ce créneau que j’opère avec mon agence web.

Un site web écoresponsable : oui, mais pas que...

Avoir un site inscrit dans une démarche de numérique responsable : c’est une bonne chose (et si tu es dans ce cas, je te dis bravo !).

Néanmoins, pourquoi ne pas pousser le curseur un chouille plus loin ?
Pourquoi n’avoir que ton site inscrit dans cette voie de la sobriété numérique ?

En effet, qu’en est-il du reste de tes outils numériques ? De tes pratiques ?

Je te propose de te donner 3 idées simples et accessibles pour être une entreprise plus écoresponsable, numériquement parlant.

On laisse ton site de côté un instant et on s’attaque, toi et moi, à d’autres pratiques de ton quotidien pro, si tu le veux bien.

La chasse aux emails

Souvent, le premier geste auquel on pense quand on veut limiter son impact numérique : ce sont les mails.

D’ailleurs, régulièrement on te propose ici et là de vider ta boîte pour être dans une démarche numérique écoresponsable.

Oui, c’est un bon début. Mais non, ça ne suffit pas.

C’est un peu comme cet adage qui dit que le meilleur déchet est celui qui n’existe pas.
Pour les emails, c’est pareil : c’est une bonne chose de trier, supprimer mais ça ne résout pas le “problème” à la source : on envoie trop de mails (et ceux-ci ne sont pas sans impact).

Pour te donner une idée : chaque heure, dans le monde, nous envoyons 10 milliards d’emails (oui oui, 10 milliards chaque heure !).

Et ce qui pèse le plus dans ce type de message (comme sur un site d’ailleurs) ce sont les transferts de données. Ce que tu envoies d’un expéditeur A à un destinataire B.

Au-delà du texte, c’est principalement les médias qui pèsent leur petit poids : ton logo en signature, le picto pour renvoyer vers ton compte IG, le pdf en PJ, ...

Tout ce petit monde est certainement utile mais a un impact.

Comment faire ?

Pour t’engager dans une démarche de sobriété numérique avec ta boîte email, tu peux commencer par limiter ceux-ci.
Ça paraît bête comme chou, mais c’est un B.A.BA simple et accessible (comment on faisait avant ?).
Un coup de fil ou un sms peuvent s’avérer tout aussi efficaces (si ce n’est plus) pour transmettre et obtenir le même type d’infos que par mail (l’impact environnemental en moins).

Ensuite, essaie de limiter les destinataires de tes mails : le fameux “Répondre à tous”. Est-ce vraiment nécessaire ?
Par exemple, quand tu envoies une PJ à tous ces destinataires, tu multiplies par autant le transfert de données de cette PJ (et, je te l’ai écrit plus haut : c’est principalement ce transfert de données qui impacte).
D’autant que souvent, la réponse que tu apportes à tous n’intéresse pas tout le monde (allez, avoue, toi aussi tu t’es retrouvé.e dans une boucle de mails qui ne t’intéressait pas vraiment...).

Tu peux également t’affranchir d’ajouter des images dans ta signature de mail.
Moi, par exemple, je n’en ai pas et ce n’est pas gênant ; je fais mention de mes coordonnées et autres infos utiles avec du texte simple et différentes couleurs (et ça fait le job !).

Enfin, pour les pièces jointes, je te conseille :

  • Soit d’utiliser un espace de stockage en ligne, puis de partager le lien du document que tu veux partager à ton destinataire
  • Soit d’utiliser un outil tel que Filevert pour le transfert de PJ

Évidemment, faire un gros tri dans ses mails ne fait pas de mal (notamment au niveau de la charge mentale de l’entrepreneur).
Tout comme te désabonner de ces newsletters que tu ne lis jamais.... Cela a aussi son importance, d’autant plus si tu les combines avec les autres points.

Alors, prêt.e à utiliser différemment tes emails ?

À l’assaut des réseaux sociaux !

Ah, les fameux ! LinkedIn, Instagram, Facebook...
Impossible d’y échapper, y compris (et surtout) dans la vie de son entreprise, hein ?

Là encore, ils sont relativement gourmands.
Parce qu’on y met souvent des médias,
Parce qu’on use (et abuse ?) des vidéos,
Parce qu’on n’y fait jamais le tri,
Parce qu’on n’a pas forcément tout bien paramétré.

Si on considère que Youtube est un réseau social (dans les études, c’est souvent dans cette catégorie qu’il rentre en tout cas) : c’est alors le 1er réseau social au monde.
A côté de cela, je te donne un autre chiffre : +60% de l’impact du numérique est attribué aux vidéos.
Donc, sachant que Youtube est le mastodonte social et qu’il ne propose que de la vidéo : tu imagines un peu la marge de progression que tu as devant toi si tu veux être numériquement plus responsable ?

Je te propose 4 actions simples que tu vas pouvoir mettre en place rapidement et sans difficultés, vis-à-vis de tes réseaux sociaux :

  1. Choisir les réseaux qui sont vraiment adaptés à ton business : on va trop souvent papillonner un peu partout alors que certaines plateformes ne sont pas vraiment pertinentes pour notre activité.
    Et si tu te concentrais sur 1 (voire 2) réseaux et que tu le faisais “bien” ?
  2. Limiter (voire éviter) les vidéos qui sont les médias les plus lourds sur Internet (et oui, fini les vidéos mignonettes de chats ^^)
  3. Retirer l’autoplay des vidéos dans les paramètres : ainsi, les vidéos de ton fil d’actu ne se lancent pas automatiquement (tu devras cliquer pour les lancer)
  4. Supprimer les anciennes publications qui n’ont plus lieu d’être : celles qui ne t’apportent rien, qui ne boostent pas le traffic sur ton site, qui n’apportent pas une grande valeur à ta cible, qui ne profitent plus vraiment à ton activité... Tu peux tout bonnement les supprimer pour effacer une partie de leurs données et limiter leur impact.

Rien de bien difficile, tu le vois : simplement quelques paramètres et habitudes à mettre en place. Tu te lances ?

3 idées pour plus de sobriété numérique, par Web Citronnade

Prends soin de ton matériel

Sur ce dernier point, tu as tout à gagner : écologiquement et économiquement parlant !

Un impact écologique fort

En effet, plus tu gardes ton équipement numérique longtemps, plus tu limites (à ton niveau et combiné à tous les autres usagers) la fabrication de terminaux numériques.

Sais-tu que, dans les chiffres annoncés concernant la pollution numérique (et trouvés grâce à de savants calculs qui analysent notamment l’ACV d’un produit, c’est-à-dire tout son cycle de vie), c’est l’étape de fabrication de nos équipements numériques qui est le plus impactant (+50% de la pollution liée à ton smartphone est due à sa fabrication...).

Alors, réparer, bichonner et faire durer ton ordinateur, ton PC, ta tablette et tous tes autres supports multimédias : c’est endiguer la fabrication de nouveaux équipements, donc limiter ton impact à ce niveau.

C’est d’ailleurs en ce sens que les agences de numérique responsable, telles que Web Citronnade, créent leurs sites : dans l’optique que les internautes passent le moins de temps possible à naviguer sur un site web, ceci afin de limiter l’usure des terminaux (et donc, les changer moins souvent).

Un impact économique non négligeable

Je ne t’apprends rien (et ton compte en banque te le dit aussi) : changer moins souvent ses équipements numériques limite les frais pros que tu engages à ce niveau.

Comme tout entrepreneur, j’imagine que tu préfères te verser un petit salaire bonus que d’investir chaque année dans du nouveau matos, non ?

Alors, je t’invite à faire le calcul : si tu repousses d’1 ou 2 ans (au moins) le renouvellement de ton PC ou de ton smartphone, quelles économies vas-tu réaliser sur les 10 prochaines années ?

 

 

Tu le vois, balayer toutes ses pratiques numériques pour essayer d’avoir un impact moindre à tous les niveaux (et pas uniquement avec ton site écoconçu), c’est facile.

Si tu veux être cohérent.e dans ta démarche, n’hésite pas à regarder quelles pratiques tu utilises au quotidien et qui, potentiellement, peuvent être optimisées.

Si tu veux en discuter, fais-moi signe ! Je serais ravie d’échanger avec toi sur ce sujet.

Alors, quelle(s) pratique(s) vas-tu mettre en place immédiatement ?

Tu as aimé l'illustration de cet article ?

Elle est signée Liane Langenbach, une illustratrice engagée, pétillante et pleine de talent : chez Web Citronnade, on est fan !

Logo Liane Langenbach, illustratrice